RDC-/ POLITIQUE : Debut des Consultations de la plate-forme Mbonda: Denis Mukwege s’implique dans la lutte pour la dignité du peuple congolais

Les consultations des forces vives de la nation initiées par la plate-forme du changement « Mbonda » ont débutés ce mardi 6 septembre 2022 à Kinshasa. Pour cette première, c’est avec le Prix Nobel de la paix 2018, le docteur Denis Mukwege que la délégation conduite par le coordonnateur de Mbonda Jerry Lubala a pris langue avec le réparateur des femmes.

Pour cette rencontre de haute facture, la plate-forme Mbonda a présenté au prix Nobel la feuille de route des activités de terrain qu’elle compte lancer d’ici ce 5 octobre 2022, après expiration de 30 jours d’ultimatum donné au Chef de l’Etat Félix Tshisekedi pour la publication du calendrier électoral et la requalification sans condition des missions et positions opérationnelles de la MONUSCO, suite à la crise sécuritaire dans la partie est du pays qui endeuille les populations depuis plus de deux décennies.

Sollicitant son implication dans son combat de mettre hors d’état de nuire tout ennemie de la République, notamment le régime Tshisekedi qui s’obstine à porter malheur à la RDC à travers une gouvernance hasardeuse, de tâtonnement, médiocre, de type dictatorial et sans boussole fiable, où l’ombre du passé plane sur le présent, le professeur et docteur Denis Mukwege a félicité les efforts fournis par la plate-forme pour leur engagement entant que jeune dans le processus d’éveil de la conscience nationale.

Faisant suite aux objectifs poursuivi par la plate-forme Mbonda, le Prix Nobel 2018 a rassuré sur son plaidoyer et son implication dans cette lutte pour la dignité du peuple congolais, longtemps meurtrie et abandonné à son triste sort.

Coordonnateur er visionnaire de la plate-forme Mbonda, Jerry Lubala, également président du parti politique Nkita a affirmé sa détermination, par ces consultations, à fédérer toutes les forces politiques et sociales de la RDC afin de remporter les élections en 2023 à tous les niveaux et ainsi placer la RDC sur le train du développement.

La rédaction