SUD-KIVU/ POLITIQUE : Crise persistante entre le Gouvernement Provincial et l’assemblée Provinciale : Maître Idesbald Byabuze Katabaruka, acteur politique et enseignant d’universités interpelle les uns et les autres à laver les linges sales en famille

Mes chers frères politiciens sud-kivutiens, ceci n’ est pas une lettre ouverte à tous les compatriotes congolais mais une invitation à la réflexion entre nous, le linge sale se lavant en famille.

Nous remarquons de plus en plus une espèce d’acrimonie au sein des partis politiques soit implantés dans notre chère province, soit créés à l’initiative de l’une ou l’autre personnalité politique fils de notre terroir.

Dans ce qui ressemble à des guerres fratricides, tous les moyens sont utilisés au point de faire rimer adversité politique et inimitié personnelle.

Les réseaux sociaux relaient des propos injurieux ou irrévérencieux des uns et des autres; des camps se dressent comme pour des combats sans merci; des dénonciations vraies ou fallacieuses sont rapportées sur certains utilisant des calomnies et leurs puissances financières pour jeter l’opprobre sur des rivaux.

Les conséquences sont de toute évidence très lourdes sur nos populations: achat des consciences, deification des individus, sacralisation du mal, tribalisation de tout sauf rien, mise à l’écart des compétences politiques féminines, absence de cohésion provinciale.

Dans cette confusion regrettable, une chose étonne cependant: la quasi-totalité des partis politiques à l’oeuvre au Sud-Kivu se réclament ou revendiquent un ancrage dans l’Union Sacrée de la Nation (USN) avec et derrière S.E Félix TSHISEKEDI TSHILOMBO.

Un regard rétrospectif nous impose de nous rappeler que pendant des années, la crème politique Sud-Kivutiene fut la plus représentée numériquement et en influence auprès de S.E Joseph KABILA Kabange par rapport aux autres provinces du pays.
Les delations et les coups bas ternirent l’image de notre province dont les principaux acteurs politiques furent à la longue qualifiés de « Majorité inutile » et disqualifiés par conséquent.

Aujourd’hui où notre chère province n’est pas à l’abri des menaces du M23 et d’autres forces négatives de la même obédience, force est de nous souvenir de la courageuse opération « Tujikinge » qu’initia le Gouverneur Claude NYAMUGABO et dont la substance demeure valable et actuelle.

En ces temps où la province a l’obligation de faire valoir son unité comme pendant les heures dures de son histoire au cours de la décennie 1990-2000, ayons une pensée fière et pieuse pour deux grands hommes dont les charismes auraient fait taire les divergences du moment, nous citons nos regrettés Mgr Christophe MUNZIHIRWA et Papa Evariste ZAGABE Nyamulinduka.

De là où ils nous regardent, l’un et l’autre de ces illustres défunts s’étonnent et ne doivent pas être contents, aussi, sentons-nous interpellés.
Merci de daigner agréer le contenu de notre modeste message.

Fraternellement, Me Idesbald BYABUZE Katabaruka