SUD-KIVU/ SOCIÉTÉ : Pétition contre Aselo Okito wa Nkoy Daniel, Vice-Premier Ministre Ministre de l’intérieur : les jeunes pétitionnaires l’accuse d’ingérence nuisible dans le fonctionnement des institutions provinciales et exigent sa révocation

En vertu de l’article 27 de la constitution de la RDC du 18 Février 2006 tel que modifiée à ce jour et de la loi sur la libre administration des provinces, les jeunes pétitionnaires du Sud-Kivu viennent d’initier une pétition contre Aselo Okito wa Nkoy, Vice-Premier Ministre Ministre de l’intérieur.

En effet, les jeunes pétitionnaires l’accuse d’ingérence nuisible dans le fonctionnement des institutions Provinciales.

Ils justifient leur démarche par le fait que certaines provinces de la RDC traversent une souffrance terrible liée à l’incapacité des gouvernements provinciaux à répondre aux attentes des populations; chose qui pousse les assemblées provinciales à sanctionner l’incompétence des exécutifs provinciaux par des motions de censure.

Cependant, au lieu de faire bonne application de la loi en notifiant les gouverneurs déchus, designer les gouverneurs intérimaires et notifier la CENI à organiser les élections de nouveaux gouverneurs dans le délai légal, le Vice Premier Ministre de l’intérieur Daniel ASELO s’ingére par des télégrammes dans le fonctionnement des institutions provinciales pour maintenir le statuquo ou créer des crises (LUALABA, MANIEMA), des troubles et violences(ÉQUATEUR, TANGANYIKA), déstabiliser les assemblées provinciales et sacrifier les populations pour des intérêts obscures et personnels (SUD-KIVU, SANKURU).

Les jeunes pétitionnaires condamnent l’ingérence nuisible du Vice Premier Ministre de l’intérieur Daniel ASELO dans le fonctionnement des institutions provinciales et le préjuduce que celà cause aux populations.

Pour eux, plusieurs griefs sont retenus contre Aselo Okito wa Nkoy Daniel à savoir:

  1. L’ingérence dans le fonctionnement des assemblées provinciales par la suspension des plénières sans aucune base légale ni motif légitime d’intérêt général:

Maniema: suspension des plénières (télégramme du 01/12/2022

Tanganyika : suspension des plénières (télégramme du 23/06 et 28/07/2022

Sud-kivu : suspension des plénières (télégramme du 28/02/2022)

  • Équateur (télégramme du 24/08/2021)

Dans ce chapitre nous passons sous silence l’ingérence de Mr Daniel ASELO dans le fonctionnement des partis politiques (annulation du congrès du parti politique PALU, Parti Lumumbiste par télégramme du 21/08/2021).

  1. Désordre et partialité dans le traitement des dossiers des provinces où les gouverneurs sont déchus:

-interdire certains Gouverneurs intérimaires à remanier les gouvernements provinciaux (Sud-kivu) et fermer les yeux sur le remaniement des gouvernements provinciaux par d’autres Gouverneurs intérimaires (Lualaba, Maniema),

inviter et retenir à Kinshasa certains Gouverneus au motif qu’ils sont cités dans le rapport de l’IGF pour détournement jusqu’à les contraindre à démissionner (Richard MUYEJ de LUALABA) mais s’abstenir à faire de même pour dautres Gouverneurs cités dans les scandales de détournement suivant rapport IGF et lettre du Ministre de la justice au Procureur Général de cassation de poursuivre (NGWABIJE du Sud-kivu). – ne pas notifier certains Gouvemeurs déchus par leurs assemblées provinciales et en notifier d’autres,

Ne pas notifier certains Gouvemeurs réhabilités par la justice à rejoindre leur poste (Richard MUYEJ de Lwalaba) mais notifier fréquemment certains Gouverneurs déchus à rejoindre leur province (NGWABIJE du Sud-kivu).

Ne pas notifier l’intérim dans certaines provinces où les gouverneurs sont déchus,

Ne pas notifier la CENI dorganiser les élections de nouveaux gouverneurs et leurs vices dans certaines provinces où les exécutifs provinciaux sont destitués (Sud-kivu, Maniema) et/où les gouverneurs ont démissionné (LUALABA)

Inviter intempestivement les autorités provinciales (Gouverneurs, Gouvemeurs intérimaires, présidents des assemblées provinciales) à Kinshasa pour des motifs obscures et pour les déconcentrer sur le travail.

Propos orduriers vis-à-vis des représentants des populations, assemblées provinciales pour introduction des motions de censure contre les exécutifs provinciaux incompétents (imputation dommageable aux députés provinciaux dêtre corrompus…),

Invitation des Gouverneurs déchus à participer à la conférence des gouverneurs (NGWABIJE du Sud-kivu, BOBO de l’Equateur),

Multiplier des manœuvres pour inviter les gouverneurs intérimaires, les gouverneurs réhabilités en consultation à Kinshasa pour les rançonner avant de les notifier ou après les avoir notifiés.

incapacité de gérer la territoriale et manque des valeurs républicaines.

  1. interdiction des manifestations publiques en les soumettant au régime dautorisation en violation de la constitution qui pose le principe de l’information (les partis politiques, les organisations de la société et mouvements citoyens en sont victimes). Pour toutes ces raisons, les Jeunes Pétitionnaires de la RDC sollicitent :

Ainsi, les jeunes pétitionnaires demandent: au Président de la RDC, son Excellence Félix TSHISEKEDI de révoquer le Vice-Premier Ministre de l’intérieur Daniel ASELO

Au députés nationaux du SUD-KIVU, LUALABA, MANIEMA, ÉQUATEUR, TANGANYIKA de faire une motion de défiance contre Mr Daniel ASELO,

Aux Gouverneurs intérimaires ou titulaires, aux Présidents des Assemblées Provinciales de ne plus se laisser intimider par des télégrammes D’ASELO les invitant à Kinshasa,

Aux populations des provinces déstabilisées par les agissements illégaux et illégitimes de Mr Daniel ASELO de se mettre prêt à signer massivement la présente petition et de se mobiliser pour organiser des manifestations demandant la non reconduction de Mr ASELO dans le Gouvernement national en attente de publication.

Chelsea Malaika