NORD-KIVU/ POLITIQUE : Clôturant sa tournée dénommée AMANI au Sud et au Nord-Kivu, Vital Kamerhe a été à Walikale

Arrivée à Bukavu ce vendredi 23 septembre à 6h00 du matin, en provenance de Kamituga dans le territoire de Mwenga, après avoir roulé toute la nuit, Vital KAMERHE a pris son vol à l’aéroport de Kavumu à 8h00 du matin, avec une délégation restreinte, avant d’arriver dans le territoire de Walikale Au Nord-Kivu par l’aérodrome privé de Kokoli à 87 km de Walikale centre, lieu du meeting où étaient rassemblés des milliers d’habitants de cette capitale minière du Nord-Kivu. En équipe restreinte, la Fédération de l’UNC Walikale, les notables ainsi que quelques Députés nationaux ont fait le déplacement pour accueillir l’artisan de paix Vital KAMERHE. Pendant 1h30 le cortège composé de plusieurs 4×4 a roulé en plein milieu de la forêt pour rejoindre l’agglomération de Walikale centre.

Tour à tour le cortège a été arrêté par des centaines des militants de l’UNC notamment au niveau du village Logu, à Ndjingala centre et au centre de négoce des minerais de Mubi avant d’entrer dans Walikale centre.

Aux habitants de Walikale Vital KAMERHE a soutenu sa vision de retour de la paix en mettant sur une même table la RDC pays d’origine du M23, l’Ouganda pays d’accueil du M23 et le Rwanda pays qui finance les M23 afin d’identifier ensemble la racine des problèmes ou mieux les causes réelles qui font à ce que les M23 et l’insécurité persiste. Il a précisé que son plan de sortie de crise a plusieurs volets don les principaux sont le volet Militaire et diplomatique car dit-il on ne peut jamais prétendre avoir une forte sécurité sans avoir une armée forte. D’où il est impératif que le Gouvernement Congolais s’investisse d’avantage pour développer son armée. Il a aussi recommandé aux fils et filles de WALIKALE de soutenir l’armée ainsi que la police nationale congolaise.

Selon le speech du Mwalimu, le Rwanda, l’Ouganda et la RDC doivent se comporter ‘ comme leur géographie l’impose. Il seront toujours collé l’un à côté de l’autre et donc leurs peuples et leurs gouvernements sont condamnés à collaborer politiquement, économiquement, culturellement et même militairement.

Concernant la sensibilisation des jeunes pour quitter les groupes armés, Vital KAMERHE plaide pour une mise en place des nouvelles stratégies dans le programme DDR à savoir Désarmement Démobilisation et Réinsertion afin d’avoir en contrepartie l’emploie, les projets de développement en échange avec les armes que l’on demande aux jeunes de déposer.

La rédaction