NORD-KIVU/ JUSTICE : Scandale au tribunal de grande instance de Goma: le président du tribunal et son greffier instamment recherchés pour faux en écriture et usage du faux

Pour faux en écriture et usage du faux, le président du tribunal de grande instance de Goma et son greffier, sont recherchés par la justice. Ces deux cadres de l’appareil judiciaire du Nord-Kivu seront poursuivis par la justice renseigne notre source

En effet, dans une correspondance du procureur général près la cour d’appel du Nord-Kivu que notre rédaction a consultée, correspondance adressée au commissaire Provincial de la police en date du 22 novembre 2022. Monsieur Basile Lumande, ordonne aux services compétents de la police de rechercher Madame Kapinga Mampuya Thèrese et Monsieur Mategeko Senga Albert, respectivement juge et greffier au tribunal de grande instance de Goma.

Ils sont tous deux poursuivis pour les chefs de faux en écriture et usage de faux dans le dossier qui oppose la Communauté Islamique au Congo, (COMICO) au citoyen Kaputula  Pene Faraj  Ali Idjumi.

Dans cette correspondance, le procureur Basile Lumande ordonne leur arrestation immédiate avant de les déférer devant son cabinet. 

Selon les sources proches de la COMICO, Kapinga Mampuya Thérèse et le greffier Mategeko Senga, auraient fabriqué un jugement en défaveur de la COMICO prétextant qu’il avait été rendu en date du 11 novembre et que les juges Amuri Mukakala et Mutombo Kankolongo De Paul, faisaient partie de la composition avec le concours du magistrat Kahasa Claver en qualité de ministère public.

Selon un des conseils de la COMICO qui a requis l’anonymat, les deux juges précités n’ont jamais participé au délibéré, ni à la rédaction ni au prononcé du dit jugement.

Quelques avocats rencontrés ce mercredi 30 novembre dans l’enceinte du tribunal de grande instance de Goma, fustigent dans l’anonymat ces pratiques devenues monnaie courante au sein de cette juridiction.

Ces avocats confirment d’ailleurs que le greffier divisionnaire du tribunal est innocemment aux arrêts, à cause de ce dossier, depuis quelques jours au cachot du parquet de Goma.

Exauce Seza